La filière du bois, médaillée d’or olympique !

0

Tout le monde le sait, Paris accueillera les Jeux Olympiques en 2024. Mais saviez-vous que le Village Olympique qui recevra les 17 000 athlètes olympique et paralympique sera en grande partie en bois ? 51 hectares, traversé par la Seine, sur les communes de Saint-Ouen, Saint-Denis et de l’Île Saint-Denis. C’est donc le projet proposé par la société Solideo (société de livraison des ouvrages olympique) qui assure que la filière du bois est une filière durable et éco-responsable. Une aubaine pour le secteur qui va voir son domaine propulsé au-devant de la scène. “Le Village Olympique doit être une démonstration de la construction bois. […] Je souhaite que le bois devienne la norme” confie Jean-Louis MISSIKA, adjoint à la mairie de Paris en charge de l’urbanisme. Mais alors, comment le projet va-t-il prendre forme, et plus important encore, quelles seront les conséquences pour le secteur ?

Construction en bois

Une idée ambitieuse et innovante

Le projet a été révélé l’année dernière. L’intégralité des immeubles du Village Olympique de moins de 9 étages seront entièrement en bois, tandis que les structures dépassant cette hauteur seront mixtes en filière sèche. Par conséquent, cela devra inciter les entreprises à innover dans leurs techniques de construction. L’accent sera mis sur les circuits courts et le recyclage en associant la maîtrise d’œuvre du bois. Dans la continuité de l’accord de Paris, le Village Olympique se veut aussi exemplaire en termes d’écologie. Ainsi, la construction des infrastructures devra utiliser un maximum de matériaux bio-sourcés. Les toitures devront produire de l’énergie renouvelable et assurer une gestion des eaux pluviales. “C’est un enjeu environnemental mais aussi de société en définissant le modèle de la Ville de demain” déclare à ce propos Julien DENORMANDIE, Ministre du logement et de la ville.

Pour réussir ce pari ambitieux, France Bois 2024 a été créé pour préparer la réussite du village. Le projet regroupe toutes les organisations professionnelles du secteur. Il a pour but de construire les équipes de conception, réalisation et fourniture qui réaliseront le Village Olympique.

Le bois Made in France au cœur du projet

300 acteurs du secteur du bois, promoteurs et entreprises de construction se sont retrouvés le 18 mars au pavillon de l’Arsenal à Paris pour discuter du projet. Ils veulent informer, former et communiquer sur les avantages de l’utilisation du bois. Un des principaux objectifs est de faire valoir les compétences des entreprises du bois et du bâtiment, ainsi que montrer l’expertise et le savoir-faire français. 70% des entreprises impliquées et au moins 50% du bois utilisé devront être d’origine français. En effet, les Jeux Olympiques sont une vitrine internationale. Pendant 2 semaines, tous les regards seront tournés vers Paris. Les médias du monde entier seront présents, des millions de visiteurs sont attendus dans la capitale et des milliards de téléspectateurs suivront la compétition derrière leur téléviseur.

Un moyen d’insertion professionnelle

En vue des Jeux Olympique, près de 247 000 emplois devraient être créés. Ainsi, d’après Julien DENORMANDIE et Roxana MARACINEANU, Ministre des sports, “10% des heures travaillées sur la construction du village olympique seront réservées à des personnes éloignées de l’emploi”. Pour l’aboutissement du projet du Village, 15 000 bâtisseurs de la FFB (Férération Française du bâtiment) seront mis à disposition dès l’année prochaine. Il est donc primordial pour le secteur de faciliter les formations des jeunes vers les métiers du bois.

Le planning pour la réalisation du projet est serré. Dès le 15 avril les offres d’équipes d’architectes, de bureaux d’études environnemental et de promoteurs sont attendus. Suivies des offres d’équipes des spécialistes du bois et des constructeurs en mai. Les entreprises sélectionnées définitivement pour le projet devraient être communiqué en novembre. Le permis de construire sera délivré fin mars 2020. Les travaux de construction débuteront quant à eux début 2021. Avec une livraison des infrastructures du Village Olympique fixait au 1er janvier 2024. Soit 7 mois avant le début des jeux. Les jeux olympiques finis, le Village Olympique devrait se transformer en quartier mixtes voué à accueillir 8000 habitants.